Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Chroniques Culturelles
  • Chroniques Culturelles
  • : De l'actu en général, principalement dans le domaine culturel. Bonnes lectures à vous, Jolies découvertes...
  • Contact

Texte Libre

Chroniques Culturelles

Recherche

Catégories

Liens

13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 18:27
« Le Bal Des Hypocrites », récit de Tristane Banon, 
paru le 13 Octobre 2011 aux Editions Au Diable Vauvert.

 


Le-Bal-des-Hypocrites.jpgPrésentation de l'éditeur :
Le 5 février 2007, lors de l'émission 93, faubourg Saint-Honoré présentée par Thierry Ardisson, Tristane Banon accuse Dominique Strauss-Kahn de s'être livré à des violences sexuelles à son encontre au cours d'un entretien pour le livre qu'elle préparait. L'affaire est évoquée dans le livre de Christophe Dubois et Christophe Deloire, Sexus Politicus en 2006 et fait l'objet du dernier chapitre du Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn de Michel Taubmann, une biographie autorisée. Lors de la parution du livre en mai 2011, Tristane Banon conteste cette version de sa rencontre avec DSK.
Ce témoignage revient bien sûr au premier plan le 15 mai 2011, lorsqu’éclate comme un coup de tonnerre mondial l’Affaire DSK au Etats-Unis. Elle suscite immédiatement en France des soutiens à l’homme politique injurieux pour les femmes qui révèlent une régression importante de la société française sur le respect du droits des femmes et la condamnation des violences sexuelles. L’affaire devient nationale, les féministes se mobilisent et l’intérêt mondial, relancé par l’abandon du procès pénal contre Nafissatou Diallo qui met en cause une justice de classe, s’aiguise.
On connaît la suite : fuyant les medias qui la harcèlent, des menaces et les demandes d’interviews du monde entier, Tristane Banon ne parlera plus qu’à travers son avocat David Koubbi, mais maintiendra ses accusations et portera finalement plainte le 4 juillet 2011 pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn.
Aujourd’hui, elle incarne pour les femmes, dans et au-delà de nos frontières, une cause qui la dépasse.
Avec une dignité et une sincérité qui forcent l’admiration, elle raconte ici ces six semaines au cours desquelles sa vie a basculé.


Présentation personnelle :
Un livre poignant et plein d'émotion, qui nous montre ces personnes d'amitié fidèle, prêtent à tout pour aider Tristane dans cette épreuve, ainsi que tous ceux qui utiliseront sa vie comme d'un torchon médiatique pour essuyer leurs propres idées sans fondement.
«Tous ces gens qui pensent à moi, soudain. Qui savaient depuis huit ans. Qui n'ont jamais pensé à rien et qui, subitement, ne pensent plus qu'à moi. Je ne réponds pas, je suis muette depuis le 15 mai, autiste forcené. [...] Mon téléphone sonne, ne fait que sonner, je vis dans le sas d'entrée d'un magasin. Le jour, la nuit, ça ne s'arrête pas. Les amis soutiennent, certains s'en vont...»
«M'expliquer de quoi ? De ce que je vais porter plainte ou non ? Maintenant que vous me croyez, maintenant que vous m'écoutez, il faudrait que je "m'explique" parce que vous avez décidé que le temps est venu ? Vous seriez les grands décisionnaires du calendrier de ma vie ? Au nom de quoi ? Je vous entends encore, vous, les mêmes qui, aujourd'hui, m'ordonnez de porter plainte, je vous entends encore, il y a huit ans, me conseiller de ne surtout pas le faire...»
«Sur Facebook, les "amitiés" se font et se défont. Les gens écrivent ce qu'ils veulent sur mon "mur", ils débattent sur moi, en dehors de moi. On m'apostrophe, on me soutient, on me plaint, on m'ordonne, on m'insulte, on me lâche...»
«Tout m'échappe, des bouts de ma vie qui s'en vont, les gens, des inconnus, les captent et refont l'histoire à leur goût. Un peu de ça, un soupçon d'autre chose, remuez le tout, et voici le résultat. Je ne peux plus rien dire, c'est l'autre qui compte, la Tristane qu'on raconte dans les journaux, celle qu'ils s'imaginent quand ils lisent, quand ils entendent débattre, quand ils écoutent à la radio les vérités de ceux qui ne savent rien, supputent, inventent, transforment.»

 

 

 

Pour commander : Cliquez ICI

 


Repost 0
Published by actu-bricabrac - dans Littérature
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 04:48

Dominique SylvainDominique Sylvain est une Haïtienne, née à New York. Ayant plus d'une corde à son arc, elle est tout à la fois : chanteuse, auteure, compositrice, danseuse, chorégraphe, professeure et coach de chant et de danse. Elle a été danseuse étoile, à New York. Elle a suivi des études supérieures en anthropologie à Paris, ainsi qu'une formation de psychothérapeute. Elle a créé plusieurs centres artistiques, et se produit sur des scènes internationales. Dominique Sylvain, "Joyshanti" de son nom d'artiste, offre désormais de son temps, en assurant des ateliers de chants et de chorale. 

L'ensemble vocal : "Gospel Arc en Ciel"

 La Chrorale Gospel Arc en Ciel se compose de douze chanteurs et exprime la joie, lors de divers événements, tels que les mariages, les concerts et toutes sortes de spectacles. Son atout est son répertoire des plus variés, constitué de negro spirituals et de gospel. Chaque occasion a ses chansons. Ainsi, les spectateurs redécouvrent des chants traditionnels, de variété et de jazz.
Dominique Sylvain assure toutes les chorégraphies, ainsi que les nombreux arrangements vocaux.
N'oublions pas que le Gospel est avant tout, un chant d'amour. C'est pourquoi "la Chorale Arc en Ciel" participe depuis de nombreuses années, au Téléthon et aux Virades de l'Espoir.

 

Des cours pour tous les goûts

 Les cours dispensés par Dominique Sylvain continuent dans la Capitale et les Yvelines.
Notez, pour la rentrée 2011/2012, la création de nouveaux ateliers à Paris, pour lesquels, l'artiste recherche des chanteurs d'un niveau professionnel. L'entrée à ces nouveaux ateliers se fera, sur audition avec présentation sur scène et tournée, à partir de décembre 2012.

 

Pour la saison 2011/2012 (tarifs annuels)

 

Les cours à ParisRésidence Albin Peyron, 60, rue des Frères Flavien, 75020 PARIS
Le lundi

- Cours de chant, adolescent de 17h30 à 19h à 410€.

- Cours de chant, adulte de 19h à 21h à 530€.

- Chorale Gospel, adulte, de 21h à 22h30 à 360€

- Chant + Gospel, adulte à 680€.
Le mercredi

- Chorale Gospel, Adolescent de 17h30 à 19h à 280€.

- Chant (du lundi) + choral Gospel, Adolescent à 530€.

- Comédie musicale

- Solistes de 19h à 21h (sur audition). ARCADIA

- Comédie musicale

- Chorale, de 21h à 22h30 (sur audition) ARCADIA

 

Les cours dans les Yvelines : 23, rue de la Gare - 78940 La Queue-lez-Yvelines
Le mardi

- Cours de chant, adolescent de 17h30 à 19h pour 410€.

- Cours de chant, adulte de 19h à 21h pour 530€.

- Cours de chorale Gospel, adulte à 360€.

- Cours de chant + chorale Gospel, adulte à 680€.

 

La cotisation annuelle est de 25€, et l'ARCADIA est de 45€

 

Contact :

Pour tous renseignements supplémentaires ou inscriptions, contactez Dominique Sylvain, la chanteuse Joyshanti, dès septembre par mail, à Info@dominique-sylvain.com

Le site Internet complet est : Chant-dominique-sylvain.com

 

 

La Chorale Arc en Ciel

Repost 0
Published by Sonia Vandoux - dans Musique
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 11:38

Cynthia Sardou, fille du chanteur, est née en 1973 à Paris. Dans son premier livre, "Appelez-moi Lilou", publié au Editions Le Rocher en 2005, elle raconte son enfance bercée entre un père trop absent et un beau-père violent. Mais surtout, Cynthia y évoque le viol collectif dont elle a été la victime, ce terrible soir de Noël 1999.

Quand Cynthia Sardou parle de son viol

Cynthia entre dans la vie en naissant fille tandis que la maîtresse de son père lui donne justement l'héritier désiré. Ses parents divorcent, son beau-père la bat et la jeune fille puise sa force auprès de Jackie, sa grand-mère à qui elle consacre un chapitre entier.

L'auteur évoque surtout cette terrible nuit de Noël 1999, où elle se fait enlever et violer par trois hommes, sous la menace d'un arme. Un enfer de deux heures, dans sa propre voiture, au bout d'un chemin caillouteux. Cette nuit-là, Cynthia s'en sortira vivante. Une nuit infinie où sa vie a basculé dans l'enfer. Ce soir de Noël, Cynthia a tout juste vingt-six ans.

Ce récit autobiographique, écrit avec justesse, avec coeur et avec larmes, est une lecture dont on ne sort pas indemne. Prenante. Passionnante, presque. Rageante, surtout. Un récit qui ne laisse pas indifférent. Sa première réaction, une fois ses agresseurs partis, fut de s'enfermer dans sa voiture et de se mettre au volant. "Je me suis mise à crier. Toute seule, la tête sur le volant. Crier. Que ça sorte. Que ça sorte de moi. De toutes mes forces."

Cynthia constate par la suite, avec terreur, que les victimes peuvent aussi être considérées de provocatrices. Le retournement de situation est un cauchemar supplémentaire ! Lors du procès, un des agresseurs expliquera que si Cynthia "n'y [a] pas trouvé de plaisir, [elle ne se] plaignait pas non plus, qu'[elle] était peut-être consentante... Et que de consentante à provocatrice, il n'y a qu'un pas."

Malgré ses souffrance éternelles, Cynthia conclut ce livre dans un élan d'espoir, de la grandeur de son courage : "Mon choix, c'est l'espoir de la vie. L'espoir de l'avenir. La liberté. L'amour. La santé - et mon rêve. Et si rien ne dure vraiment, rien non plus n'est impossible, dans le cours d'une existence. Et c'est cela l'ultime message de l'histoire de cette enfant d'eau, l'enfant que je suis..."

Le livre autogiographique "Appelez-moi Li Lou" de Cynthia Sardou, paru
Repost 0
Published by Sonia Vandoux - dans Littérature
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 19:00

          LITTERATURE

 

- ALAIN Sonia : « L'amour au temps de la guerre de cent ans »

- BANON Tristane : « Le Bal des Hypocrites »

- BANON Tristane : « Le début de la tyrannie »

- BERNA-PAZOS Florence : « Requiem pour une autre vie... De l'autre côté du chemin... »

- FORMAN Gayle « Si je reste »

- FOURNIER Jean-Louis : « Veuf »

- FUGAIN Marie : « Moi on ne m'a jamais demandé comment j'allais... Pourtant Laurette était ma soeur. »

- LEBERT Karine : « Le secret d'Emma »

- SARDOU Cynthia : « Appelez-moi Lilou »

- SARDOU Michel (et Richard MELLOUL) : « En Chantant »

- STEVENS Chevy : « Séquestrée »

- VALANDREY Charlotte : « De coeur inconnu »

 

 

          MUSIQUE

 

- HALLYDAY Johnny avec « L'Attente »

- LOREDANA avec ses Divers Titres

- SARDOU Michel avec « Les Grands Moments »

- SYLVAIN Dominique avec sa Chorale

- OZé avec « Funkypnotic »

 

 

          ACTU BRICABRAC

 

- Semaine Nationale du Rein du 8 au 15 Octobre 2012

Repost 0
Published by chroniques-culturelles
commenter cet article